Une rencontre Florale

avatar
Messages : 18
Aiwon Kornobl
Aventurier
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Juin - 20:53
Attendant de pouvoir accomplir sa première mission, Aiwon se rendit tout les jours à la guilde, espérant que le tableau des quêtes soit mis à jour, il lui prenais l'envie de s'asseoir à une table pendant des heures pour rêvasser, malgré les personnes l'entourant.
"Encore un jour sans quête pour moi" pensa-t-il comme à chacune de ses venus à la guilde. Il commença alors à sortir un petit carnet dont il commença à écrire les quelques mots suivant :
"Jour 15 depuis que je suis Aventurier, toujours aucune mission pour moi, j'attend toujours ma première quête".
Et comme à son habitude il posa sa tête sur la table rêvassant de ce qu'il espère être sa première quête.
S'imaginant vaincre une bande de monstre secourant la veuve et l'orphelin. Mais ramener à la réalité par un groupe d'aventurier :
-Vous occupez la table ?
-Non allez-y j'ai terminé.
-Merci Beaucoup.
Aiwon se leva et quitta la table laissant le groupe s'installer, les regardant discuter comme un groupe d'amis.
Ne sachant pas quoi faire d'autre, il décida donc de se promener un peu dans la guilde et ses alentours.
Après quelques minutes de marche, il arriva derrière la guilde et trouva un jardin fabuleux où nombres de fleurs, arbres et autres végétaux résidait.
Il profita des jardins pour rêvasser encore un peu et pour admirer les nombreuses fleurs en pensant :
"Odessa adorerais surement profiter de cette endroit, si je peux je l’emmènerais ici un jour".
Tombant sur un cerisier avec des fruits bien gros et mûr, regardant s'il n'y avait personne, il en profita pour cueillir une paire de cerise et y goûter.
"Tellement bons" dit-il avec la bouche pleine et dégustant sa cerise en laissant couler un léger jus sur sa barbe.
avatar
Messages : 30
Orphéa Ys'drasil
Régente & Prêtresse de Zanéthir
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Juin - 16:29

Don't think or judge just listen.

C’était avec un long soupire qu’Orphéa ouvrit les yeux ce matin-là. Encore une journée sans ressentir la douceur du drap ou bien les tendres caresses de Valcare sur ses jambes. Elle était là, allongée sur son lit à regarder le plafond et à attendre patiemment qu’il se réveille. Cela fait quelque temps, qu’Orphéa ne dormait plus correctement. Toutes les nuits, elle rêvait en boucle de ce triste jour où elle perdit ses parents. Elle revoit sans cesse le sang coulait sur ses mains, les cris hurlant dans ses oreilles. Et toutes les nuits depuis maintenant 5 ans, elle se réveilla en larmes en plein milieu de la nuit. Cette nuit-ci, ne dérogea pas à la règle. Heureusement que Valcare était là pour lui faire reprendre son calme et la réconforter. Sans lui à ses côtés, Orphéa aurait très certainement sombré dans la dépression.

Sa matinée se déroula comme d’habitude, Valcare aida Orphéa à faire tout ses transferts pour qu’elle puisse atteindre son fauteuil roulant. Puis la jeune femme vaqua à ses occupations avant de descendre dans le hall de guilde pour l’ouvrir. C’était avec un grand sourire qu’elle accueille les aventuriers qui attendaient patiemment à l’entrée. Certain revenait tout juste de missions. D’autres venait tous les jours regarder les panneaux des quêtes pour voir si celui-ci était à jour.

» Les Aventuriers qui reviennent de mission, vous passerez me voir un peu plus tard pour que je puisse faire le point sur vos statistiques. Et vous me raconterez comment c’est déroulé votre mission !

Les concernés avaient tous acquiesce d’un hochement de tête. Orphéa roule tranquillement jusqu’à son bureau pour se mettre au travail. Elle régla dans un premier temps une bonne partie de toute la paperasse qu’elle n’avait pas eue le temps de finir. Par la suite, elle regarda en détail les missions que différents particuliers, venant de l’île entière, lui avaient envoyer. Certaines étaient parfaites pour de jeunes aventuriers.

» Orphéa ? fit Paul Amploy en passant sa tête dans l'entrebâillement de la porte du bureau.
» Qui y a-t-il Paul ? Demande-t-elle en penchant la tête.
» Tu es disponible pour voir les aventuriers rentrant de mission ?

Orphéa hocha la tête avec un grand sourire. Puis ce fut longue ribambelle d’aventuriers qui passa la voir pour lui raconter leurs missions et voir s’il y avait de l’amélioration dans leurs statistiques. Ces moments-là, c’était sa dose de social dans la journée. Certes, Orphéa voyait beaucoup de monde, mais ces instants étaient un peu privilégiés. Cela permettait aux aventuriers de faire le point et de s’ouvrir un peu, si le besoin s’en faisait ressentir. C’était agréable, pour Orphéa, car de cette manière, elle ne pensait pas ses propres problèmes. Durant 3 bonnes heures, Orphéa voyagea dans tout Aslind en écoutant les récits d’aventures de ses chers membres. Mais malheureusement, la fatigue se fit vite sentir pour la jeune femme. Elle demanda à Paul de finir la paperasse avec les aventuriers pour qu’elle puisse prendre une pause.

Le seul endroit où Orphéa pouvait se ressourcer seul et dans un calme presque divin, c’était dans son jardin privé, cacher derrière l’arbre de guilde. Ce jardin avait été fait par sa mère. Cette dernière avait dit à Orphéa, que ce jardin était la copie conforme de lui qu’elle avait quand elle vivait encore à Sylvépine. Ce jardin était d’une beauté indescriptible. C’était bien la seule chose de beau près du lac Satyph avec sa couleur peu ragoûtante. Il y avait des fleurs de toutes les couleurs, quelques arbres fruitiers. Mais surtout, niché dans un magnifique parterre de fleurs, une épitaphe en hommage à ses parents.

Orphéa quitta son bureau par la petite porte menant directement jusqu’au jardin. Elle soupira longuement en disant qu’elle était devenue bien trop fragile depuis son accident. Elle roulait tranquillement sur le petit chemin en pavé quand elle vit soudain, une silhouette dans son jardin.

» Tellement bon
» Vous n’avez pas le droit d’être ici… Dit Orphéa en se rapprochant. Ce jardin n’est pas ouvert au public. C’est un endroit personnel.

Cet homme étant grand. Beaucoup plus grand qu’elle, mais elle n’avait pas peur. Malgré sa stature, Orphéa avait suffisamment de confiance en elle pour tenir tête à quelqu’un. Elle fronça les sourcils et croisa les bras sur sa poitrine.

» Vous êtes sourds ? Retournez-vous que je puisse voir qui vous êtes.
avatar
Messages : 18
Aiwon Kornobl
Aventurier
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Juin - 17:21
Dégustant les cerises une à une, il en pris d'autre, au moins 2 ou 3 en plus avant d'entendre derrière lui une voix énervé :
"Vous êtes sourds ? Retournez-vous que je puisse voir qui vous êtes."
Surpris par l'ordre émanant de derrière lui, il sentait un léger frisson derrière lui et une petite voix lui disant :
"Mais qu'est-ce que tu viens de faire Aiwon ?"
S'essuyant rapidement sa bouche couverte du reste de cerise qu'il avait avalé, il tenta de masquer son crime même si son frisson lui semblait être comme une lame lui perforant le dos.
Il fini pat se retourner, malgré que sa manche et sa bouche était toujours couvert de la couleur des cerises précédemment mangé.

"Je suis désolé, j'ignorais que le jardin était réser........"
En ce retournant, il vit une jeune femme handicapé, les cheveux roses comme le cerisier dont il avait mangé les fruits, des yeux bleus comme l'Azur et malgré son physique, il sentait en elle qu'elle avait de l'expérience et que si elle le pouvait, elle pourrait le vaincre sans le moindre effort.
Et même si elle était en fauteuil roulant, il ne voulait mais surtout ne pouvait pas fuir face à elle, il ne pouvais plus se mouvoir de peur de son courroux et surtout il ne voulais pas fuir ses responsabilité.
Il pris une longue inspiration et s'agenouilla face à elle et baissa la tête, prêt à être châtier.
"Ma conduite et mon initiative sont impardonnable, je m'excuse de ce que j'ai fait et je ferait tout pour me faire pardonner cette erreur de jugement".

Il n'osa plus lever les yeux sans avoir à affronter son regard qui était prêt à lui faire comprendre son erreur.
Ses yeux se serait comme un condamné à mort lors d'une décapitation publique.
avatar
Messages : 30
Orphéa Ys'drasil
Régente & Prêtresse de Zanéthir
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Juil - 22:01

Don't think or judge just listen.

Orphéa n’était pas énervée, mais plus blasée de voir que les gens ne lisait pas les panneaux. Elle se gratta le front en soupirant légèrement. Orphéa n’était pas d’humeur à s'énerver. La colère, ça la fatiguait plus qu’autre chose. Lorsque le “voleur” de cerise se retourna, la jeune femme haussa un sourcil. Lui, elle l’avait déjà vue et il n’y a pas si longtemps que cela. Il était vraiment très grand. Cependant, Valcare devait approximativement faire la même taille donc Orphéa n’était pas du tout impressionnée. Elle le fixa du regard sans rien dire. Intérieurement, Orphéa riait légèrement. Ce n’était pas de la moquerie, mais plus de la plaisanterie devant la situation.

» Ma conduite et mon initiative sont impardonnables, je m'excuse de ce que j'ai fait et je ferai tout pour me faire pardonner cette erreur de jugement.

Non mais, franchement, qui ne lâcherai pas un rire nerveux devant la situation. Un grand gaillard, faisant 2 mètres à vue de nez, s’agenouiller devant une pauvre jeune femme en fauteuil roulant. Et surtout qu’il vienne dire qu’il fera tout pour se faire pardonner, avouez que c’est drôle. Orphéa avait fini par se mettre à rire, tellement elle n’était pas habitué à voir un homme avec tout de “valeurs”. Elle essuya la larme qui perlait le coin de son œil avant de reprendre un peu de sérieux.

» Relève toi. Je ne vais pas te châtier ou quoique ce soit d’autre. Dit-elle en se retenant de pouffer de rire. Ahem… Excuse-moi, mais ce n'est pas commun de voir quelqu’un avec autant de “principes”.

Orphéa attendit qu’il se décale un peu pour qu’elle puisse passer est entrée dans le jardin. Elle s’approcha d’un banc et vit signe à l’inconnu de venir s’y asseoir. Orphéa contempla quelques instants les fleurs de son jardin. Il y avait des camélias, des roses et tout pleins d’autres espèces de fleurs. Celles qu’Orphéa ne quittait pas du regard, c’étaient les Princesses Silencieuses. Ces fleurs ressemblaient à du lys, cependant leurs cœurs étaient d’un magnifique bleu azur. Il s’agissait des fleurs préféré de sa mère et l’un des rares précieux souvenir qu’il restait à Orphéa. Une fois que le garçon fut assis sur le banc, la rouquine tourna la tête vers lui. Elle lui fit un léger sourire avant de se mettre à parler.

» Ce jardin est l’un des derniers souvenirs que j’ai de ma mère. Tout le monde à la guilde sait que personne n’a le droit d’y venir sans mon autorisation. Et c’est très rare que je la donne.

Orphéa poussa un léger soupir en repensant à sa mère et aux longues heures qu’elles avaient passé ensemble dans ce jardin. La jeune femme serra légèrement ses poings sur ses genoux. 5 ans avaient beau être passé depuis la mort de ses parents, Orphéa n’arrivait toujours pas à réaliser qu’ils n’étaient plus auprès d’elle.

» Je suppose que tu es un nouvel aventurier, au vu de ta réaction en me voyant t’interdire l’accès à ce jardin. Dit Orphéa en remettant une de ses longues mèches rousses derrière l’une de ses oreilles légèrement pointue. Je m’excuse d’avance, mais je n’ai pas du tout retenue ton prénom. Je te reconnais, car je t’ai donné ta bénédiction, il n’y a pas longtemps. Mais comme je vois beaucoup de personnes à longueur de journée, le prénom de certaines personne m’échappe.

_________________
Orphéa vous donne une nouvelle mission en #c94e62
avatar
Messages : 18
Aiwon Kornobl
Aventurier
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Juil - 23:27
"Relève toi. Je ne vais pas te châtier ou quoique ce soit d’autre",
ce furent les premiers mots qui enlevèrent le sentiment de peur que ressentait Aiwon, à ce moment il put prendre une longue inspiration de soulagement.
Mais quand Orphéa prononça :
"Ahem… Excuse-moi, mais ce n'est pas commun de voir quelqu’un avec autant de “principes”",
Aiwon se mit à rougir de fierté et de honte, un peu gêner et fier de sa conduite.
En se relevant, il fit un pas de côté la laissant circuler jusqu'à un banc, arriver à ce banc, elle l'invita à le rejoindre. Un peu stresser, il avança doucement de peur de faire un faux pas avant de s'asseoir doucement sans faire de bruit, malgré l'armure qu'il portait.
"Ce jardin est l’un des derniers souvenirs que j’ai de ma mère. Tout le monde à la guilde sait que personne n’a le droit d’y venir sans mon autorisation. Et c’est très rare que je la donne" dit-elle simplement.
Aiwon se figea conscient de sa bêtise, ne sachant quoi répondre, il préféra se taire, lui répondre que quand il est triste il ne regarde plus devant lui et se laisse guider par son instinct l'aurais surement valu d'être moquer ou ridiculiser, mais il n'osais pas répondre de son action mener par l’irréflexion et continua de l'écouter comme un bon élève.

"Je suppose que tu es un nouvel aventurier, au vu de ta réaction en me voyant t’interdire l’accès à ce jardin. Je m’excuse d’avance, mais je n’ai pas du tout retenue ton prénom. Je te reconnais, car je t’ai donné ta bénédiction, il n’y a pas longtemps. Mais comme je vois beaucoup de personnes à longueur de journée, le prénom de certaines personne m’échappe."


Aiwon assis à côté d'elle se mit à exprimer des mots moins solennel qu'au début de la discution :
"Je me nomme Aiwon Kornobl, je suis bien un nouvel aventurier, comme vous l'avez découvert, je suis désolé si je suis venu sans permission et je dois vous avouez que je ne sais pas moi-même comment je me suis retrouvé dans cette situation...."
Il se rendit compte trop tard qu'il se mettait à parler de comment il en est arrivé là, mais perdu pour perdu il allait assumer ses mots et ses actes en même temps.
"...N'arrivant pas à trouver de nouvelle quête pour ma première mission, je me suis mis à me balader un peu autour de la guilde, jusqu'à finir dans ce jardin, veuillez m'en excuser, mais les cerises étaient tentante et j'ai fini par en manger...."
Il avait garder sans s'en rendre compte une paire de cerise dans sa main, perdu pour perdu il se tourna vers Orphéa et lui tendit les fruits.
"...Vous en voulez une ?"

_________________
A-t-on besoin d'une raison pour aider quelqu'un ?
                                                                       Djidanne, FINAL FANTASY IX.
Contenu sponsorisé
Une rencontre Florale
Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Flabébé / Flabebe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques Meithea :: Lenwë :: La guilde des Aventuriers-
Sauter vers: